Minimalisme & zéro déchet,  Mode de vie

Apprentie minimaliste

On se retrouve aujourd’hui pour parler de minimalisme. J’ai décidé il y a quelques temps de me tourner vers un nouveau mode de vie, plus éco-responsable mais aussi tout simplement plus sain pour soi-même. Je vous écris donc ce premier article pour vous parler de ce changement radical de mode de vie mais aussi d’état d’esprit que je construis petit à petit. Lassée que ma vie me soit inconsciemment dictée par la société, j’ai décidé de me libérer de toutes ces chaines.

Mais ,le minimalisme c'est quoi ?

Une nouvelle mode Bobo ? Une secte effrayante ? Que nenni. Il s’agit en fait d’un mode de vie à part entière qui consiste à réduire sa consommation et à ne vivre qu’avec ce qui est réellement nécessaire, ce que l’on aime vraiment. Cela vaut pour les objets mais aussi pour les relations humaines, pour tout ce qui compose en fait notre quotidien. Il s’agit en fait de privilégier la qualité à la quantité et de profiter de la vie, se créer des souvenirs, se recentrer sur ce qui compte vraiment plutôt que posséder toujours plus de choses.

Attention, ne pas confondre être minimaliste et se priver, ne pas profiter de la vie, être radin. Il ne s’agit vraiment pas de se compliquer la vie mais plutôt de la simplifier afin d’en être plus heureux et se concentrer sur le fait d’être plutôt que le fait de posséder.

Et du coup, concrètement, tu fais quoi ?

Pour ma part, j’ai commencé par arrêter les séances shopping intempestives avec des achats que l’on fait pour se détendre et qui finalement vont rester dans le placard… ne niez pas on l’a tous fait un jour (je tiens à préciser que je n’étais déjà pas une grande consommatrice, je n’ai jamais aimé acheté les derniers trucs à la mode pour être comme les autres, et j n’ai jamais acheté un vêtement que je n’ai porté qu’une seule fois). Et ben vous savez quoi ? Je n’ai plus aucune envie d’aller m promener dans les boutiques ou centres commerciaux.

Ensuite, j’ai entrepris un très gros désencombrement de mon appartement. Après 2 déménagements on avait clairement entassé des affaires dont on ne se servait -jamais- sous prétexte que « ça nous a coûté des sous »,  » c’est l’amie de la sœur d’un tel qui nous l’a donné ». Mais finalement, ça pourrait permettre à quelqu’un d’autre qui recherche cet objet de se le procurer moins cher qu’en magasin et de faire un heureux plutôt que prendre la poussière dans la cave ou au fond d’un placard. Du coup, beaucoup de choses sont maintenant dans les cartons en attendant le vide grenier que je ferai le 28 avril.

Je vous ferai bientôt des articles sur les différentes étapes que je traverse, en détails avec des conseils et astuces si vous aussi vous voulez devenir minimaliste !

Finalement, lorsque l’on voit tous les objets que l’on possède et dont on a aucune utilité, on réfléchit beaucoup plus avant d’acheter quoi que ce soit de nouveau.

La dernière étape de ma démarche est de me tourner vers le marché de l’occasion, tant pour les vêtements que pour les meubles, objets etc.

Si vous aussi vous êtes un apprenti minimaliste ou un minimaliste aguerri n’hésitez pas à me laisser un petit commentaire avec votre vécu ! Je serais ravie que l’on partage nos expériences 😉

 

Laisser un commentaire