Critiques,  Lecture

L’enfant de Schindler – Leon Leyson

Depuis quelques temps j’ai décidé de mettre en place un thème de lectures. M’intéressant de plus en plus à l’histoire, et plus particulièrement en ce moment à la seconde guerre mondiale j’ai décidé de me lancer dans la lecture de plusieurs ouvrages sur ce thème. Voici donc une chronique sur ma première lecture, un témoignage bouleversant d’un jeune juif déporté.

Résumé

Alors que tout semble perdu pour Leon Leyson, déporté à l’âge de douze ans dans un camp de concentration, un homme – un nazi – lui redonne espoir. En l’employant comme ouvrier dans son usine, Oskar Schindler fait du petit Leon le plus jeune inscrit sur sa liste. Une liste qui sera synonyme de vie pour lui mais aussi pour des centaines d’autres juifs pris dans les filets nazis.

Mon avis

L’histoire

Leon Leyson, né Leib Lejzon est le plus jeune survivant grâce à la liste de Schindler. On découvre à travers cet ouvrage son histoire, sa déportation. On voit de l’intérieur la vie dans les camps de concentration. Il nous décrit ce qu’il a vu, ce qu’il a vécu et comment il l’a ressenti. On a du mal à réaliser que tout ce qu’il nous raconte est vraiment arrivé. C’est un livre vraiment prenant. Malgré le thème sombre et difficile, on n’a absolument pas envie de laisser ce livre de côté, et on se laisser happer par l’histoire. On est tristes, souvent en colère, mais en même temps plein d’espoir pour ce petit garçon.

Les personnages

Leon est un personnage auquel on s’attache dés le début. Il a l’air d’être un petit garçon très agréable et gentil. Au cours de l’histoire, on a envie de le protéger, bien que l’on soit impuissants…
A plusieurs reprises, on se rend compte que les situations dans lesquelles il évolue le font mûrir de manière très rapide, et il fait souvent preuve de beaucoup de courage. Sa vie est tout ce qu’il y a de pire au cours de sa déportation, et pourtant, on apprend à la fin du livre qu’il n’en reparlera que très peu, lorsqu’il ira vivre en Amérique. Les témoignages de ses enfants par exemple, nous montrent un homme humble et courageux, toujours prêt à faire rire les autres et à s’engager pour eux.

Bien que Leon soit le personnage principal de ce livre, Oskar Schindler a tout de même un rôle très important. On a tous déjà entendu parler de cet homme, nazi, qui a sauvé des centaines de juifs. Que ce soit grâce au film La liste de Schindler ou aux cours d’histoire, nous avons tous une vague idée de qui il est. Mais grâce à Leon Leyson nous avons un aperçu des actes qu’il a réellement fait. Bien qu’il ait été parmi les nazis cet homme a essayé de préserver tant qu’il a pu les juifs dont il était « responsable » et malheureusement il aurait fallu plus de personnes comme lui..

L’écriture

Le récit est écrit avec un style simple, sans fioritures. Tout est raconté avec les mots de Leon, tel qu’il a vécu la situation avec ses yeux de jeune garçon. Cela apporte une réelle douceur à son récit. Au cours du livre, tout s’obscurcit pour Leon, sa vie est un véritable cauchemar qui ne semble pouvoir s’améliorer. Et pourtant, la rencontre avec Oskar Schindler

« Je ne suis pas philosophe, mais je crois qu’Oskar Schindler correspond à la définition même de l’héroïsme. Il a prouvé qu’une personne seule peut se dresser contre l’enfer et faire la différence. »

Conclusion

Un livre que j’ai vraiment dévoré. On s’attache réellement au petit Leon et on a envie d’agir pour l’aider, pour arrêter toute cette cruauté. On pleure, on rit on est ému, un livre qui vous prend réellement aux tripes et qui vous fait énormément réfléchir.

Laisser un commentaire